Les libéraux : entre asphyxie et nouveau souffle

Marine Neveux | 13.12.2018 à 14:28:15 |
 De gauche à droite : Michel Chassang, Président de l’Unapl, Xavier Bertrand, Président du conseil régional des Hauts-de-France et Corinne Lepage, Présidente de Cap21.
© unapl/phanie

Le contexte national, les réformes difficiles à s’approprier, le poids des taxes et des charges, le manque de flexibilité, le maillage du territoire, l’innovation, l’indépendance, etc. : beaucoup de sujets brûlants étaient au cœur des échanges des libéraux lors du 26e congrès national des professions libérales, à Paris, le 7 décembre.

« La valorisation du capital humain et économique des entreprises libérales dans la transformation de la société » était le fil rouge du 26e congrès de l’Union nationale des professions libérales (Unapl), qui s’est tenu le 7 décembre à Paris. Une quête de solutions qui a tout son sens en cette période de grogne et de transformation de la France.      Sans dresser de tableau noir, alors que l’actualité s’en charge déjà, les motifs d’insatisfaction sont prégnants pour les libéraux ces derniers mois dresse en bilan des actions du gouvernement, Agnès Verdier-Molinié, directrice de la Fondation pour la recherche sur les ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK