Les Français consacrent 1224 euros chaque année à leur animal

Valentine Chamard

| 01.03.2022 à 12:48:00 |
© Irina Kashaeva-iStock

Les frais vétérinaires n’occupent que le troisième poste de dépense, avec un budget annuel moyen de 148 €.

Une enquête Harris Interactive pour l’Observatoire Cetelem a mené une enquête intitulée « Quelle nouvelle place pour les animaux au sein de la société ? »*. Parmi les sujets abordés, le budget consacré aux animaux de compagnie. Les propriétaires de chiens et/ou chats déclarent dépenser en tout en moyenne 1224 €/ an (de 981 € chez les 50 ans et plus à 1 581 € chez les moins de 35 ans). Les possesseurs de chiens dépensant plus que ceux de chats (1 535 € contre 1 198 €). Les deux premières dépenses concernent la nourriture (611 €) et l’hygiène (356 €), suivies des frais vétérinaires (148 €).

Le petfood traditionnel reste la norme en termes d’alimentation

Les 51 € mensuels moyens dépensés pour la nourriture le sont à 95% dans une alimentation industrielle, achetée dans 48% des cas en grande surface et dans 33% des cas en animalerie ou en clinique vétérinaire (14% des répondants commandent sur Internet). Dans les ¾ des cas, les possesseurs d’animaux optent pour une alimentation adaptée au statut physiologique de leur animal, une habitude qui dépend peu du niveau de revenus ou de l’espèce animale. Les possesseurs d’animaux portent leur choix sur le petfood traditionnel, les nourritures « innovantes » (végétarienne, à base d’insectes, etc.) restant marginales (19% en moyenne, mais 26% toutefois chez les moins de 35 ans).

64% des propriétaires utilisent des applications en rapport avec leur animal

Un focus de l’enquête porte sur les frais de santé, troisième poste de dépense des Français. Ils y consacrent en moyenne 148 € annuels, avec des disparités : 53% estiment y consacrer moins de 100€ par an, 38% plus de 100€ par an, dont 14% plus de 200€. La plupart des possesseurs d’animaux de compagnie indiquent ne pas avoir souscrit à une assurance animalière (seuls 5% déclarent être assurés). Toutefois, 47% des propriétaires seraient intéressés. Une attractivité des assurances qui se mesure particulièrement chez les plus jeunes pour qui les frais médicaux peuvent radicalement impacter un budget (73% des 18-24 ans et 62% des 25-34 ans intéressés), mais également les populations les plus aisées ou les plus urbaines. En ce qui concerne la e-santé, 64% des possesseurs d’animaux de compagnie déclarent utiliser des applications en rapport avec leur animal (51% pour s’informer sur les questions relatives à la santé, 44% pour s’informer sur le comportement de leur animal, 39% pour suivre sa santé : contrôle du poids, alimentation, rappels vaccinaux, etc.).

*enquête en ligne réalisée du 2 au 4 novembre 2021 auprès d’un échantillon de 1015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Valentine Chamard

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application