Le vétérinaire, «pompier» de la gestion de l’animal en ville - Le Point Vétérinaire.fr

Le vétérinaire, «pompier» de la gestion de l’animal en ville

02.10.2009 à 10:00:00 |

était le thème de la journée des vétérinaires d’Ile-de-France, le 27 septembre dernier. L’occasion d’aborder les différentes facettes de leur rôle au cœur de la ville. De multiples questions ont émergé : ce rôle ne doit-il pas faire l’objet d’un contrat entre le vétérinaire et l’Etat, ne doit-il pas être institutionnalisé et inscrit dans les textes ?

« La profession vétérinaire, c’est un maillage de proximité. Une pléthore d’établissements se relayent pour apporter une présence jour et nuit », a expliqué François de Couliboeuf, du conseil régional de l’Ordre d’Ile-de-France. Pourtant, le vétérinaire est peu (pas ?) reconnu, même quand il fait office de fourrière en pleine nuit le week-end, gère les soins aux animaux trouvés, etc. Des difficultés auxquelles nombre de confrères sont confrontés quotidiennement. Alors que le vétérinaire prend en charge la plupart des problèmes, les tentatives de signature d’une convention reconnaissant la notion de préfourrière échouent depuis plusieurs années. En outre, dans cessituations, le ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application