Le vétérinaire équin, pivot des enjeux sanitaires

17.11.2011 à 06:00:00 |
©

L’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) lance une campagne de communication relative à l’obligation, pour tout détenteur d’un ou de plusieurs équidés, de se déclarer.

Cette initiative est destinée aux 140 000 possesseurs d’équidés qui ne se seraient pas encore manifestés. Une relance qui inclut aussi l’identification et le registre d’élevage. La Semaine Vétérinaire s’est entretenue sur ces points avec Jean-Yves Gauchot, président de l’Avef. Extrait de l’interview. La Semaine Vétérinaire : L’obligation de déclaration des détenteurs d’équidés est aujourd’hui effective. Y voyez-vous un signe positif pour la gestion sanitaire des équidés et leur protection ?Jean-Yves Gauchot : Le décret “détenteur” est paru, les professionnels de la filière le réclamaient, l’Avef a été moteur dans cette demande, afin de rendre plus efficace les politiques de gestion sanitaire ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK