« Le vétérinaire doit faire le pari de l’innovation en se centrant sur son expertise »

Lorenza Richard | 19.10.2017 à 14:46:23 |
le forum Ergone
© Clarisse Burger

Le vétérinaire doit s’adapter pour évoluer dans le monde de demain. Le forum Ergone, qui réunit chaque année des chefs d’entreprise vétérinaire, a été l’occasion de débattre sur les innovations en matière d’organisation et de relation client, avec notamment Frédéric Bizard et Nicolas Chabanne.

« Alors qu’il détient le savoir médical le plus étendu des professionnels de santé, le vétérinaire a échoué au XXe siècle à s’imposer comme la pierre angulaire de la santé publique », a lancé notre confrère Frédéric Bizard, désormais économiste expert des questions de santé et enseignant à Sciences Po Paris, au 8e forum Ergone à Lyon (Rhône), le 12 octobre. « Cette constatation est volontairement provocante, a-t-il ajouté. Le monde change, et une nouvelle organisation du pouvoir est apparue au XXIe siècle à la suite de la révolution numérique : un pouvoir en réseau et non plus vertical. Ce changement est anxiogène, mais c’est l’opportunité pour le vétérinaire de reconquérir la place qui est la sienne, et de faire reconnaître son expertise en santé publique. » 

Être connecté et innover pour s’adapter
En effet, notre société évolue actuellement d’un pouvoir hiérarchique, vertical, vers un pouvoir horizontal, « où le but n’est plus d’être en haut de la pyramide, mais au centre du cercle, et où l’indicateur du pouvoir est le niveau de connectivité ». Il est ainsi primordial pour le vétérinaire d’être connecté afin d’évoluer dans le monde de demain. « Nous sommes à cheval entre deux mondes, et de nombreux métiers vont muter ou disparaître dans les 20 ans à venir : le vétérinaire n’a pas le choix, il doit s’adapter », explique Frédéric Bizard, qui déplore le décalage qui existe entre les organisations, qui évoluent peu, et le monde actuel.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-11  de La Semaine Vétérinaire n° 1736.

Lorenza Richard
5 commentaires
avatar
Thierry Peeters le 20-10-2017 à 11:14:50
Ben voilà un économiste qui a bien compris ce que nous sommes quelques uns à tenter de pousser depuis 15 ans : le métier local disparaîtra et a même commencé à disparaître, et les organisations freinent parce que les caciques ont peur.
avatar
Isabelle Demade le 23-10-2017 à 12:48:53
Frederic Bizard a tout à fait raison. Ces changements sont déjà en route. Nous avons les connaissances et les aptitudes nécessaires pour les accompagner ou mieux pour contribuer de façon proactive aux mutations en cours.
Les organisations ne sont que le reflet des hommes et des femmes qui les composent. Les phases de transition sont toujours délicates. Mais contribuer activement aux mutations en cours permet de garder l'initiative et de saisir les nouvelles opportunités.
avatar
Daniel Hagopian le 23-10-2017 à 21:36:30
La connectivité est aujourd'hui une donnée indispensable à l'exercice et le sera toujours plus dans l'évolution de l'environnement et de l'entreprise Veterinaire. Comme toute évolution technique les opportunités qui s'offrent s'accompagnent de nouveaux risques... Préserver le Veterinaire de ces risques comme l'atteinte à son " e-réputation" devient aujourd'hui indispensable; c'est pourquoi nous avons mis au point " E-VETPROTECT", une garantie d'assurance permettant de couvrir ce risque pour un coût adaptés ( 25€/an)! Pour en savoir plus, renseignez-vous sur notre site: wwww. Assurances-Vétérinaire.com
avatar
boubou le 24-10-2017 à 10:04:24
je réagis au message juste avant. J'étais assez curieux de savoir comment on pouvait mettre en place une assurance pouvant couvrir le risque de se faire dézinguer par des clients mécontents (atteinte à la e-réputation), ça me paraissait très abstrait tout ça.... Par curiosité, je tape le site mentionné si dessus et là, google s'affole un peu...genre boite à virus......
avatar
Daniel Hagopian le 24-10-2017 à 11:05:34
Pour répondre au post précédent, je ne comprends pas "l'affolement de Google" décrit. A défaut de pouvoir accéder au site: wwww.assurances-veterinaire.com vous pouvez me joindre au 06 333 424 85 et je vous renseignerai bien volontiers et sans risque viral! Daniel Hagopian
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK