Le Teddy Bear Hospital au Pays-Bas

Bénédicte Iturria | 05.04.2017 à 10:41:52 |
Teddy Bear Hospital
© Bénédicte Iturria

Des écoliers font soigner leur doudou par des étudiants en médecine.

Du 20 au 24 mars dernier, le centre hospitalier universitaire de la ville de Leiden (Leids Universiteit Medisch Centrum/ LUMC) aux Pays-Bas a accueilli comme chaque année quelques 1100 écoliers âgés de 4 à 6 ans dans le cadre du programme intitulé le Teddy Bear hospital. Environ 200 étudiants en médecine ont ainsi reçu les jeunes élèves venus faire examiner et soigner leur animal de compagnie en peluche. Cette initiative du groupe d’étudiants en médecine néerlandais de l’IFMSA (Fédération internationale des associations d'étudiants en médecine) a pour mission de familiariser les jeunes enfants avec le milieu hospitalier. En présentant les soins de santé de façon ludique aux enfants, ces derniers appréhendent moins la maladie et les traitements médicaux. Pour Les étudiants du LUMC, c’est aussi une opportunité d’aborder une facette de leur future activité professionnelle et de se confronter à un public auquel ils ne sont pas forcement habitué, développant ainsi leur habileté de communication avec de très jeunes patients.

En milieu de matinée les écoliers se rendent dans l’une des ailes de l’hôpital aménagé pour l’événement (stands recréant les différents services de soins), avec leur doudou présentant une pathologie plus ou moins grave. Après avoir revêtu une blouse blanche, les enfants sont conduits par petits groupes, à l’aide de lits roulants à barreaux, dans une salle d’attente. Quand vient son tour, le patient en peluche, affectueusement blotti dans les bras de son petit maitre est accueilli par un Berendokter (que l’on peut traduire par Nounoursologue) joué par un étudiant. Comme lors d’une véritable consultation le professionnel procède dans un premier temps au recueil de l’anamnèse, des commémoratifs et du motif de consultation, généralement très consciencieusement rapporté par l’enfant, qui prend la santé de son doudou très au sérieux.

Lire le détail dans un prochain numéro de La Semaine Vétérinaire

Bénédicte Iturria
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK