Le respect des groupes sociaux en élevage impacte le bien-être animal des bovins

Clothilde Barde | 12.04.2021 à 10:15:00 |
© sara_winter

Les systèmes sociaux naturels n'étant généralement pas respectés au sein des élevages, une équipe de chercheurs a tenté d'évaluer, par la collecte de données obtenues par capteurs, l'impact de ces conditions d'élevage sur le bien-être animal. Les conclusions de l'étude viennent d'être publiées dans la revue Animals le 19 mars 2021,

Le bien-être animal est généralement caractérisé par la notion d'"absence d'agression", mais il dépend également de la nature des interactions sociales au sein des groupes d'animaux ainsi que de leur capacité à établir des liens individuels. C'est en se fondant sur ce constat, qu'une équipe de chercheurs a lancé une étude chez les bovins afin de déterminer, à l'aide de capteurs, si la constitution de groupes non naturels d'animaux, comme c'est communément le cas en élevage, avait un effet sur leur bien-être. Les réseaux sociaux sont essentiels En effet, les animaux vivent souvent dans des groupes sociaux et les interactions sociales au sein de ces ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK