Le rapport RASFF 2017 est publié

Tanit Halfon | 02.10.2018 à 15:14:36 |
aliment
© Magone - iStock

Le rapport 2017 du système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux a montré une hausse de près de 30% des notifications. En cause : la fraude au fipronil, ainsi que l’affaire de la viande de poulet en provenance du Brésil et contaminée aux salmonelles.

Comme chaque année, la Commission européenne publie un rapport sur l’utilisation du système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux, ou RASFF (Rapid alert system for food and feed – cf ci-dessous). Et pour l’année 2017, les compteurs explosent ! Le nombre de notifications initiales émises passe à 3 832 contre 2 930 pour l’année 2016. Dans le détail, 942 alertes, 596 informations de suivi, 706 informations d’attention et 1588 informations rejets aux frontières ont été échangées au sein du réseau. Elles ont donné lieu à 9 117 notifications de suivi, correspondant à 2,4 notifications de suivi ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK