Le projet de l'Enva de détection du Covid par des chiens reçoit le soutien de l’OMS

Tanit Halfon | 15.12.2020 à 16:29:17 |
nosais
© DR

Une convention a été signée entre l’Enva et l’organisation mondiale de la santé, pour soutenir le projet porté par Dominique Grandjean.

Le projet Nosaïs-Covid19, qui vise à utiliser des chiens pour détecter des malades atteints du Covid-19, a reçu le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ainsi, une convention signée entre l’organisation et l’Enva, a permis de débloquer un budget d’environ 200 000 euros. Ce projet de recherche est porté par le professeur Dominique Grandjean de l’école nationale vétérinaire d’Alfort et vétérinaire colonel chez les sapeurs-pompiers de Paris. Au début du mois de mai dernier, il avait lancé une étude dont l’objectif était de montrer si l’infection virale générait des effluves spécifiques détectables par un chien entraîné, par l’intermédiaire de ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK