Le projet Adapt-Myco a été lancé en région Auvergne-Rhône Alpes

Clothilde Barde | 02.02.2021 à 11:33:45 |
chèvre
© vm

Le projet Adapt-Myco, qui vise à comprendre l’évolution des mycoplasmes a été retenu dans le cadre du premier appel à projets du réseau thématique SAARA (réseau thématique de recherche pour la santé et le bien-être animal en région Auvergne Rhône Alpes) .

Comprendre pourquoi deux espèces de mycoplasmes, bactéries pathogènes chez les bovins et chez les caprins, ont évolué différemment selon les pratiques d’élevage, tel est l’objectif du projet Adapt-Myco du réseau thématique SAARA. En effet, l'agent Mycoplasma bovis, à l’origine de maladies respiratoires chez les bovins, et Mycoplasma mycoides, sous-espèce capri, qui induit l’agalactie contagieuse chez les caprins, ont évolué de façon très différente. L’espèce affectant les bovins est devenue très homogène, voire clonale en France, et a développé une forte résistance aux antibiotiques depuis les années 2000. À l’inverse, celle contaminant les caprins reste très hétérogène et majoritairement sensible aux antibiotiques. Un partenariat ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application