Le lapin de compagnie n’est pas fait pour vivre seul

Tanit Halfon | 16.01.2020 à 11:06:26 |
lapin
© iStock-Rabbitti

La British veterinary association a publié une série de recommandations pour améliorer le bien-être du lapin de compagnie. Première d'entre elles, détenir au moins deux lapins, et pas un seul.

La British veterinary association (BVA), en association avec la British Veterinary Zoological Society (BVZS) et la British Small Animal Veterinary Association (BSAVA), appellent, dans un récent communiqué, à faire évoluer les conditions de détention des lapins de compagnie. Première recommandation : élever les lapins en groupes, composés d’au moins deux individus compatibles. « Les lapin sont des proies qui vivent en groupes dans la nature, ce qui assure une « protection par le nombre ». Cet instinct social est toujours présent chez les lapins, ont ainsi souligné ces associations. Il est montré qu’il est bénéfique d’élever les lapins de compagnie en groupes, cela ayant des ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK