Le directeur d’IVC Evidensia France publie un manifeste appelant à « une grande concertation »

Par Jacques Nadel

| 09.03.2022 à 16:12:00 |
© Devenorr-iStock

A l’approche des élections présidentielles, Patrick Govart, directeur général d’IVC Evidensia France, a lancé une pétition qui sera transmise aux politiques qui gouverneront demain notre pays. Objectif affiché : mettre en place une grande concertation et trouver un modus operandi permettant de respecter l’ indépendance professionnelle et aux corporates internationaux d’investir dans les structures vétérinaires.

Davantage un manifeste qu’une pétition, Patrick Govart (L89) s’est fendu d’un placet de circonstance qui sera adressé dans les prochaines semaines et dans un premier temps (en attendant les législatives) aux 12 candidats qualifiés qui vont s’affronter aux cours de la campagne présidentielle. Un écrit inédit lancé sur le site mesopinions.com, reflet d’une expression personnelle (nulle part, il ne fait référence à sa fonction au sein d’IVC Evidensia France), destiné à faire « bouger les lignes », à « ouvrir une grande concertation » avec l’ensemble des parties prenantes (instances ordinales et syndicales de la profession, groupes vétérinaires, instances décisionnaires : ministère de l’Agriculture…) sur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.

Par Jacques Nadel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application