Le découplage en débat devant l’Assemblée nationale

Michaella Igoho-Moradel | 30.05.2018 à 18:13:22 |
Débat découplage
© BrendanHunter - iStock

Des députés pro découplage ont déposé des amendements au projet de loi issu des Etats généraux de l’alimentation. A la fin de débats, ces propositions ont été retirées ou rejetées.

Le 29 mai dans le cadre de l’examen du projet de loi issu des Etats généraux de l’alimentation (EGA) par l’Assemblée natonale, des députés ont tenté de faire voter des amendements envisageant le découplage de la prescription et de la délivrance de médicaments par le vétérinaire. Il s’agissait précisément de cinq propositions visant à abroger l’alinéa 2 de l’article L.5143-2 du Code de la santé publique, disposition qui permet aux vétérinaires de délivrer des médicaments. Leur argumentaire reposait notamment sur « la présence d’antibiotiques dans les élevages ». Selon l’exposé sommaire d’un des amendements (n°2296), cela « se traduit par une présence massive de bactéries résistantes dans la viande fraîche vendue en grandes surfaces, multipliant ainsi la diffusion dans le grand public de bactéries résistantes. » Face au ministre de l’Agriculture, Mathilde Panot, députée la France insoumise du Val-de-Marne, a tenté de défendre cet amendement en indiquant qu’il a été construit avec l’association UFC Que Choisir. Ces arguments n’ont pas convaincu Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et Jean-Baptiste Moreau, député rapporteur du texte. Pour eux, il n’est pas question de revenir sur le dispositif actuel. Au final, ces amendements ont été retirés ou rejetés. 

De son côté, le Syndicat national des Vétérinaires d’Exercice Libéral (SNVEL) indique que le découplage ne sera jamais la bonne solution. « Nous maintenons notre étroite collaboration avec les services de l'Etat et utilisons les bons résultats du plan Ecoantibio 1. Nous sensibilisons notamment les élus politiques de tout bord à ce sujet afin de leur faire comprendre l’engagement de la profession » indique Eric Lejeau (vice-président du SNVEL).

Plus d’informations dans le prochain numéro de La Semaine Vétérinaire (n°1766)

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK