Le Conseil général de l’alimentation et de l’agriculture émet des recommandations en cas d’accident nucléaire

15.04.2011 à 06:00:00 |
©

Le 11 mars 2011, un terrible tremblement de terre suivi d’un tsunami frappent le Japon et provoquent plusieurs explosions dans les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima.

Cinq jours plus tard, le rapport du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) sur « la gestion de la phase postaccidentelle d’un accident nucléaire ou d’une situation radiologique » est rendu public. La réflexion, initiée en 2005, a abouti à des dispositions concernant les exploitations agricoles et les élevages, les industries agro-alimentaires, la restauration, la distribution, la gestion du milieu forestier et de l’environnement et celle des animaux de compagnie. Elle s’est appuyée sur deux scénarios d’accidents d’un réacteur nucléaire : celui de la perte de réfrigérant primaire conduisant à la fusion du cœur et celui de la ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application