Le bilan de l’Opération Fêtes de Fin d’Année est publié

Tanit Halfon | 16.03.2018 à 10:32:17 |
étal
© florin1961 – iStock

Entre le 6 novembre 2017 et le 12 janvier 2018, 7050 inspections ont été menées par les services vétérinaires dans les établissements des secteurs alimentaires, dans le cadre de la surveillance renforcée pour les fêtes de fin d’année.

La Direction générale de l’Alimentation (DGAL) vient de publier le bilan des contrôles effectués dans les établissements des secteurs alimentaires, dans le cadre de l’opération fêtes de fin d’année (OFFA).

Entre le 6 novembre 2017 et le 12 janvier 2018, 7050 contrôles ont été réalisés dans le cadre de l’OFFA, dont 4498 (64%) dans des établissements de remise directe aux consommateurs (restauration commerciale, distribution-métiers de bouche, production fermière).

Une perte de maîtrise des risques a été particulièrement observée pour la restauration commerciale (4,1%), en lien avec de mauvaises pratiques d’hygiène (locaux, personnel, manipulation/process de fabrication de denrées) et avec des dates limites de consommation et températures de conservation des denrées non respectées. De plus, ce secteur présentait le plus grand niveau de maîtrise des risques insuffisante (14,3%), ainsi que le plus faible niveau de maîtrise des risques satisfaisante (31,4%).

Les bons élèves étaient les secteurs de l’expédition/purification des coquillages, la transformation des produits de la pêche, le transport de denrées alimentaires et l’entreposage.

Les inspections ont abouti à 648 mises en demeure, et 130 décisions administratives, dont 87 fermetures, majoritairement dans la restauration et en lien avec une perte de maîtrise des risques sanitaires. De plus, 80 procès-verbaux d’infractions pénales ont été établis, dont 67 en remise directe.

Dans le secteur de la remise directe, les agents de la DGCCRF étaient aussi intervenus, à raison de 3947 inspections. Au total, ce sont donc 8445 inspections qui ont été effectuées dans ce secteur.

Bilan global : une augmentation des fermetures en restauration commerciale (66 contre 27 pour l’année dernière), des procès-verbaux en grande et moyenne surfaces et commerces d’alimentation générale (143 contre 115 l’an dernier), et des mises en demeure pour ce même secteur (92 contre 62), ainsi que pour celui des métiers de bouche (174 contre 140 l’an dernier).

L’an dernier, 8130 inspections ont été réalisées du 14 novembre 2016 au 6 janvier 2017, dont 38% dans les secteurs de la distribution/métiers de bouche et de la restauration commerciale. 571 inspections ont conduit à des mises en demeure notamment en restauration commerciale et distribution/métiers de bouche, 68 à l’établissement de procès-verbaux, et 42 à des fermetures d’établissements (surtout en restauration collective).

Pour rappel, les contrôles de sécurité sanitaire des aliments sont renforcés lors des périodes à risques. Ainsi, lors des fêtes de fin d’année, un accent est mis sur la qualité des produits alimentaires festifs, comme le foie gras ou les coquillages, mais aussi sur l’hygiène des établissements, depuis l’abattage jusqu’à la vente, en particulier sur les marchés de Noël. Lors de la période estivale, la surveillance est renforcée dans le cadre de l’opération alimentation vacances (OAV).

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK