La WVA défend le One Health - Le Point Vétérinaire.fr

 La WVA défend le One Health

Tanit Halfon

| 07.02.2024 à 13:49:00 |
© iStock-PeopleImages

Dans sa nouvelle note de position sur le sujet, l’Association vétérinaire mondiale met notamment en avant les compétences vétérinaires.

L’Association vétérinaire mondiale (WVA pour World veterinary association) a publié une nouvelle note de position, cette fois-ci sur le One Health. Elle rappelle l’importance de ce principe pour assurer la bonne santé des animaux, des personnes, des plantes et des écosystèmes. Dans ce cadre, elle souligne notamment le rôle des vétérinaires, qui sont « la première et la plus importante ligne de défense contre les maladies d'origine animale susceptibles de menacer la sécurité et l'équité sanitaires mondiales, en jouant un rôle clé dans la réponse aux pandémies, aux catastrophes environnementales, aux menaces de bioterrorisme et aux guerres. » De plus, ils jouent aussi un rôle « dans la lutte contre les facteurs de perte de la biodiversité mondiale et soutiennent la promotion de l'initiative "Une seule santé" en mettant l'accent sur l'environnement. » L’Association y rappelle aussi les enjeux qu’assument les services vétérinaires dans une perspective de One Health : actions sur la santé des animaux, actions sur la sécurité sanitaire des produits d’origine animale, action sur les impacts environnementaux, et gestion de l’usage des antimicrobiens.

Cette note de position est aussi l’occasion de rappeler que la WVA est en accord avec la Classification internationale type des professions (CITP), développée par l'Organisation internationale du travail (OIT, une agence des Nations unies), qui dit que les vétérinaires sont des professionnels de la santé, correspondant à des personnes qui « mènent des recherches, améliorent ou développent des concepts, des théories et des méthodes opérationnelles, et appliquent des connaissances scientifiques relatives à la médecine, aux soins infirmiers, à la dentisterie, à la médecine vétérinaire, à la pharmacie et à la promotion de l'équité en matière de santé ».

Lire la note complète ici.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application