La visite d’achat en équine

Marine Neveux | 08.06.2017 à 12:13:29 |
Une visite d’achat en équine
© Frédéric DECANTE

La visite d’achat était le thème de la 17e journée européenne de l’Association vétérinaire équine française (Avef). Tour d’horizon d’une pratique qui implique les confrères, mais soulève aussi des interrogations.

Lors de la vente d’un cheval, la principale obligation de l’acheteur est de payer le prix. « Le vendeur a plus d’obligations, notamment d’informations », souligne Philippe Lassalas, expert près la Cour d’appel de Versailles et praticien dans les Yvelines.     La journée européenne de l’Association vétérinaire équine française (Avef) était cette année consacrée à la visite d’achat. Parmi les participants, Philippe Lassalas a invité à la vigilance et à prendre en compte tous les éléments lors de la visite : contexte de l’examen et de la vente (vente aux enchères, à un particulier, par exemple), garanties, etc. « Dans le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK