La vente de chiots et de chatons par des intermédiaires bientôt interdite au Royaume-Uni 

Bénédicte Iturria | 24.01.2019 à 14:54:43 |
chiots en attente d’être vendu
© GeorgePeters – istock

La « Loi de Lucy », introduite courant 2019, interdira la vente des chiens et chats de moins de 6 mois par des intermédiaires.

Il ne sera bientôt plus possible au Royaume-Uni de faire l’acquisition d’un chiot ou d’un chaton dans une animalerie. Le gouvernement a annoncé l’interdiction des ventes de chiens ou de chats de moins de six mois par des intermédiaires (marchands et animaleries). Les futurs propriétaires devront traiter directement avec un éleveur ou s’orienter vers un refuge. Cette mesure, plus connue par les britanniques sous le nom de Loi de Lucy, est soutenue par 95 % de la population. Elle sera introduite dans le courant de cette année.  Combattre les élevages « à grand volume et faible bien-être » « Cette décision s’appuie ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Bénédicte Iturria
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK