La thérapie assistée par l’animal se cherche encore

Tanit Halfon | 24.04.2019 à 11:24:18 |
académie véto
© Tanit Halfon

L’Académie vétérinaire de France a consacré une journée entière aux bienfaits sociaux et thérapeutiques de l’interaction animal/humain. Si la thérapie assistée par l’animal y est apparue comme un atout indéniable dans la gestion de maladies et handicaps, les données scientifiques manquent encore pour prouver son efficacité.

L’animal est-il l’avenir de l’Homme ? A en croire la dernière journée annuelle de l’Académie vétérinaire de France, qui s’est déroulée le 18 avril à l’école nationale vétérinaire d’Alfort, il semblerait que la réponse soit plutôt oui. L’objectif était de passer en revue les bienfaits sociaux et thérapeutiques de l’interaction animal/Homme. Et ils sont nombreux. Les capacités olfactives du chien sont par exemple utilisées actuellement dans la détection de certains cancers. Les animaux, notamment les chiens, sont présents dans les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) afin d’améliorer la qualité de vie des patients. Les chevaux ne sont pas en ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK