La stérilisation des chats en Wallonie est rendue obligatoire en 2017

Bénédicte Iturria | 03.01.2017 à 08:48:33 |
Chat en consultation
© BraunS – iStock

Le 15 décembre dernier, les ministres du gouvernement Wallon ont adopté en seconde lecture un arrêté du ministre du bien-être animal relatif à la stérilisation obligatoire de tous les chats domestiques. Cette mesure doit entrer en vigueur au printemps 2017.

Le ministre Carlo Di Antonio avait déjà annoncé ce projet d'arrêté en juillet 2016, à l'occasion d'une campagne de l'organisation de défense des animaux Gaia, qui le réclamait.
Depuis de nombreuses années, la situation est dramatique dans les refuges et le problème de la surpopulation des chats conduit selon Gaia à l’euthanasie de plus de 10000 félins chaque année. Ce texte vise donc à répondre à cette problématique et est une mesure supplémentaire à la politique menée par Carlo Di Antonio visant à encourager l’acquisition responsable d’un animal.

Le ministre Di Antonio a donc décidé avec le nouvel arrêté de mettre en place des mesures plus strictes. Si actuellement la stérilisation est obligatoire uniquement lorsque le chat est donné ou vendu, la nouvelle réglementation imposera la stérilisation de tout chat détenu par un particulier. Le coût de la stérilisation reposera désormais sur l'acquéreur et non plus sur le cédant. Aux termes de l'arrêté, tout propriétaire devra ainsi faire stériliser son chat avant l'âge de six mois. Pour les chats nés avant l'entrée en vigueur de l'arrêté, les propriétaires seront tenus de faire stériliser leur animal avant le 1er janvier 2019. Une exception est prévue pour les particuliers souhaitant que leur animal ait une portée : ils devront solliciter un agrément en tant qu'éleveur occasionnel. Le contrevenant pourra être sanctionné d'une amende de minimum 50 euros.

Lire le détail dans un prochain numéro de La Semaine Vétérinaire

Bénédicte Iturria
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK