La spécificité des analyses Biogenix® (Ceva) améliorée

Valentine Chamard | 05.09.2019 à 14:49:08 |
chien atopique
© kobkik - istock

Les tests utilisés dans le cadre de la recherche d’aéroallergènes contiennent dorénavant des éléments permettant de diminuer le taux de faux-positifs.

Dans le cadre du diagnostic de l’allergie environnementale, l’analyse sérologique Biogenix® de Ceva, basée sur la méthode ELISA (Enzyme-Linked Immuno Assay), « présente une haute spécificité et une haute sensibilité grâce à l’utilisation d’allergènes de qualité pharmaceutique et d’anticorps monoclonaux », souligne le laboratoire. En pratique, des allergènes environnementaux suspectés de provoquer une réaction allergique chez un animal (aéroallergènes) sont mis en contact avec le sérum de celui-ci, afin de mettre en évidence, ou non, une réaction révélée par la présence d’anticorps spécifiques (IgE). Les principaux allergènes testés avec cette technique sont des acariens et des pollens d’arbres et de plantes. « Or ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Valentine Chamard
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK