La semaine mondiale dédiée à un bon usage des antibiotiques vient de débuter

Clothilde Barde | 12.11.2018 à 15:22:03 |
antibiotiques
© DECANTE FREDERIC - istock

Alors que la Conférence mondiale portant sur les risques sanitaires liés à l’antibiorésistance organisée par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) vient de s’achever, cette semaine est consacrée à la sensibilisation et à la promotion de bonnes pratiques en antibiothérapie.

« C’est uniquement par la promotion d’une utilisation responsable et prudente des agents antimicrobiens que l’efficacité thérapeutique de ces derniers peut être garantie, faisant ainsi en sorte que ces médicaments essentiels qui protègent à la fois la santé humaine et la santé animale puissent continuer à être utilisés », a déclaré Monique Éloit, Directrice générale de l’OIE, pour introduire la conférence mondiale sur l’antibiorésistance et l’usage prudent des antimicrobiens sur les animaux qui s’est tenue à Marrakech (Maroc) du 29 au 31 octobre dernier. La prévention du phénomène d’antibiorésistance en élevage est en effet une des priorités de l’organisation mondiale. Alors que les agents antimicrobiens sont utilisés dans le monde entier pour contrôler et soigner des infections tant chez les humains que chez les animaux, leur abus ou leur mauvaise utilisation combinés à des flux sans précédents de personnes, d’animaux, de biens et de denrées alimentaires, ont conduit à des phénomènes d’antibiorésistances qui mettent en péril leur efficacité à l’échelle mondiale. 
C’est pourquoi après avoir organisé il y a 15 jours, une conférence mondiale rassemblant des représentants de 182 pays membres autour du respect de bonnes pratiques d’antibiothérapie et de la recherche d'alternatives, l’OIE fera la promotion de nouveau cette semaine de l’importance de la lutte contre l'antbiorésistance.
Cette thématique est ainsi au cœur de l’actualité avec la campagne de sensibilisation aux risques sanitaires liés à l’antibiorésistance et d'incitation aux bonnes pratiques d’usage des antibiotiques. Pour l’occasion, l’organisation mondiale a développé différents outils de communication dont, en association avec  l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), une plateforme interactive et un tableau Trello avec un ensemble d'outils de communication. Par ailleurs, des vidéos et des informations ont été réunies sur un site dédié.

 

Clothilde Barde
1 commentaire
avatar
michele le 13-11-2018 à 09:25:28
quand je pense que ,refusant de vendre des ab sans l'ordonnance ,les clients m'annoncent fierement qu'ils l'ont trouvé (le flacon) en pharmacie !!je rigole doucement sur les vrais acteurs de nos ennuis pour vendre des AB ..
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK