La responsabilité vétérinaire en droit équin

Marine Neveux | 13.04.2018 à 11:42:58 |
Stéphane Fresnel (vétérinaire), Philippe Lassalas (vétérinaire), Michel Martin-Sisteron (vétérinaire), Pierre Lavirotte (avocat), Emmanuèle Perron Pette (propriétaire de chevaux de haut niveau) lors d'une des tables rondes.
© Marine Neveux

Organisée par GL events Equestrian Sport en collaboration avec l’Institut de droit équin, une conférence sur la responsabilité du vétérinaire équin s’est tenue le 12 avril dernier à Bercy.

L’initiative en revient à Maître Sophie Andrei, avocate de GL events Equestrian Sport notamment. Cette conférence sur la responsabilité du vétérinaire équin a eu lieu dans le cadre des Finales des Coupes du monde Longines FEI de saut d’obstacles et FEI de dressage à l’AccorHotels Arena de Paris. Elle a rassemblé des confrères, des avocats, des assureurs et les acteurs principaux de la filière équestre autour de notions essentielles : le contrat de soins, la visite d’achat, les différentes responsabilités qui peuvent être engagées, le devoir d’information, la garde juridique de l’animal, etc. Un tour riche et instructif des analyses des décisions de jurisprudence a été effectué lors de cette journée de formation. 

Photo (© : Marine Neveux) : Stéphane Fresnel (vétérinaire), Philippe Lassalas (vétérinaire), Michel Martin-Sisteron (vétérinaire), Pierre Lavirotte (avocat), Emmanuèle Perron Pette (propriétaire de chevaux de haut niveau) lors d'une des tables rondes.

Marine Neveux
La rédaction vous recommande
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK