La PPA continue son extension en Italie - Le Point Vétérinaire.fr

La PPA continue son extension en Italie

Tanit Halfon

| 14.02.2024 à 15:37:00 |
© iStock-Byrdyak

Le virus circule activement dans le nord du pays.

La situation italienne vis-à-vis de la peste porcine africaine (PPA) reste évolutive selon les experts de la plateforme ESA. Toutes ces régions d’Italie continentale ne sont pas logées à la même enseigne. C’est dans le nord que la circulation virale est la plus marquée au sein du compartiment sauvage, avec 43 cas déclarés entre le 21 et le 30 janvier 2024 dans la zone Piémont/Ligurie/Lombardie/Emilie-Romagne. Les nouveaux cas déclarés ces dernières semaines montrent une extension de la maladie vers le nord et l’est du pays. Au total, ce sont déjà 502 cas qui ont ainsi été déclarés chez des sangliers dans le secteur depuis le 1er juillet 2023. En parallèle, 6 foyers domestiques ont été détectés, le dernier datant de septembre 2023.

En Campanie, 26 cas sauvages avaient été confirmés en 2023 ; et un nouveau cas a été rapporté en ce début d’année, 6 mois après le dernier,  le 11 janvier 2024. En Calabre, 6 foyers domestiques et 15 cas sauvages ont été détectés en 2023, le dernier cas datant de novembre 2023, et foyer de juillet 2023. Dans le Latium, un seul foyer domestique a été confirmé dans une basse-cour en juin 2022, et 43 cas chez des sangliers en 2023, le dernier remontant à août 2023. Les virus circulants sont de génotype II.

La maladie est enzootique en Sardaigne depuis 1978, mais le génotype II a été détecté en 2023 dans l’est de l’île, alors que jusqu’à présent circulait le génotype I. Par conséquent, les experts avertissent que la vigilance doit être renforcée en Corse.

Au final, il y a donc 5 clusters de génotype II sur le territoire, inclus la Sardaigne, et avec une maladie qui « s’étend progressivement sur la totalité du territoire ».

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application