La maladie hémorragique épizootique progresse en Europe - Le Point Vétérinaire.fr

La maladie hémorragique épizootique progresse en Europe

Clothilde Barde

| 30.05.2023 à 15:00:00 |
© Chris_Paris

Comme l'indique le bulletin de la Plateforme d'épidémiosurvellance en santé animale (ESA) publié le 23 mai 2023, la maladie hémorragique épizootique poursuit sa progression en Europe avec un nouveau foyer détecté le 26 avril 2023 en Sardaigne.

Au total, avec le nouveau foyer qui vient d'être identifié en Sardaigne, les experts de l'ESA dénombrent 20 foyers domestiques et un cas sauvage (Sicile et Sardaigne) de maladie hémorragique épizootique en Italie au 26 avril 2023. Selon le bulletin de l'ESA, les introductions du virus EHD, responsable de cette maladie des ruminants domestiques et sauvages, pourraient être dues au transport de moucherons infectés par les vents «du désert» depuis le Maghreb. En effet, l’EHD circule au Maghreb, en particulier en Tunisie, et il se transmet entre hôtes ruminants par des espèces de moucherons piqueurs du genre Culicoides. De plus, comme le notent les experts de l'ESA, "le sérotype 8 a été confirmé pour les foyers du sud de la Sardaigne, ce qui confirme l'hypothèse d’une origine d’Afrique du Nord car, comme l'a montré l’IZS (Istituto Zooprofilattico Sperimentale) dans une publication de mai 2023, il existe un identité de génome supérieure à 99 % entre la souche isolée en Italie et la souche de sérotype 8 isolée en Tunisie".

Des mesures réglementaires ont été prises

 En Europe, les premiers foyers de la maladie ont été retrouvés le 28 octobre 2022 en Italie (dans le sud de la Sardaigne puis en Sicile), puis en Espagne (11 foyers dont le dernier a été détecté le 1er décembre 2022). L’EHD étant catégorisée «D+E»  au règlement Européen 2016/429, des mesures réglementaires de surveillance et de restrictions des mouvements des espèces sensibles (bovins, ovins et caprins) à l’extérieur de l’île ont été mises en place. A ce jour, il n’existe pas de vaccin disponible contre le sérotype 8.

Clothilde Barde

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application