La filière volaille de chair française, un secteur sous tension

Tanit Halfon | 01.08.2019 à 15:04:00 |
poulets de chair
© iStock-wikoski

La production française de volailles de chair fait face à la concurrence européenne, notamment pour le poulet standard. L’évolution des modes de consommation exacerbe les difficultés du secteur.

La viande de volaille ne connaît pas la crise. Depuis les années 2000, elle connaît une croissance de l’ordre de 3 à 4%, quand les autres secteurs de viande stagnent autour des 1,5%. En 2018, elle a été la 1ère viande produite et consommée dans le monde (124 millions de tonnes), dépassant de peu le porc, mais de très loin les bovins (environ 70 millions) et encore plus les ovins (moins de 20 millions). « Ce succès est lié à son coût de production, rendant attractif son prix pour le consommateur final, ses qualités nutritionnelles, l’absence d’interdits religieux, mais aussi le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK