La fièvre Q sous surveillance

15.09.2011 à 06:00:00 |
©

Certains départements “pilotes”, comme la Mayenne et les Pyrénées-Atlantiques, ont été retenus pour intégrer le plan national de surveillance de la fièvre Q dans les élevages bovins, ovins et caprins.

L’objectif est de faire un état des lieux de la proportion d’élevages cliniquement atteints de fièvre Q et d’évaluer la prévalence de la maladie dans les avortements. Les Directions départementales de la protection des populations (DDPP), chargées de la coordination locale du dispositif, ont commencé à mener des actions de formation et de sensibilisation auprès des vétérinaires sanitaires et des éleveurs, avec l’appui du GDS et du GTV. Pour l’instant, les méthodes de diagnostic ne sont pas encore validées. Le feu vert des prélèvements sur le terrain sera donné dès leur validation. L’entrée en vigueur du plan de surveillance est ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application