La Fièvre aphteuse progresse en Afrique du Nord

Clothilde Barde | 14.01.2019 à 11:41:50 |
vache maroc
© DOCUMENTARY-DIVER - iStock

Après avoir été détectée au cours des derniers mois en Tunisie (décembre 2018) et en Algérie, c’est au Maroc que la fièvre aphteuse (FA) est arrivée le 10 janvier 2019.

Ces derniers mois les foyers de FA progressent aux frontières de l’Europe. En effet, alors que plusieurs cas avaient été déclarés à la fin de l’année 2018 en Algérie et en Tunisie, les autorités marocaines viennent de déclarer le 10 janvier dernier à l’Organisation mondiale pour la santé animale (OIE) un premier foyer de FA. Ce dernier a été détecté le 1er janvier 2019, puis confirmé le 7 janvier, au sein d’un élevage de bovins et d’ovins de la province de Fquih Ben saleh.

Une réémergence de la maladie

Il s’agit d’un retour de la maladie dans le pays car le dernier foyer de FA détecté au Maroc remontait au 11 novembre 2015 (sérotype O topotype Middle-East South-Asia (ME-SA)). Ce topotype, actuellement endémique en Inde, avait alors causé de nombreux foyers au Moyen-Orient et dans le Nord de l’Afrique (Tunisie et Algérie notamment en 2014). C’est pourquoi, face aux 9 cas (sérotype est en cours de confirmation) recensés actuellement dans le pays, des mesures de lutte ont été prises immédiatement.

Des mesures de lutte immédiates

Ainsi, selon l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires du Maroc (Onssa), le service vétérinaire provincial de Fquih Ben Saleh a décidé l’abattage et la destruction de tous les bovins et ovins de l’exploitation, le nettoyage et la désinfection de l’exploitation, le respect des mesures de biosécurité et  la vaccination de tous les bovins autour du foyer (sans indication du ou des sérotypes ciblés). Ces mesures comprennent également la fermeture temporaire des lieux de rassemblement des bovins et des ovins « dans le périmètre de l’exploitation concernée », le lancement d’une enquête épidémiologique dans cette zone et le renforcement de la surveillance sanitaire des exploitations au niveau national selon l’Onssa.
En parallèle, une campagne de vaccination de rappel de l’ensemble du cheptel bovin national contre la FA vient d'être lancée.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK