La Fièvre aphteuse continue de progresser en Algérie - Le Point Vétérinaire.fr

La Fièvre aphteuse continue de progresser en Algérie

Clothilde Barde | 15.10.2018 à 14:08:40 |
vache
© THEGIFT777 - iStock

Selon les données recueillies par l’Organisation internationale pour la Santé animale (OIE), 29 nouveaux foyers de fièvre aphteuse (FA) chez des bovins ont été déclarés le 6 septembre dernier en Algérie confirmant ainsi la propagation de la maladie vers le Sud et l’Ouest du pays.

Depuis le 20 juin 2018, 42 foyers de FA ont été déclarés en Algérie. Selon les données du Laboratoire de référence de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) du 10 juillet dernier, le sérotype identifié dans tous ces cas est le sérotype O, topotype East Africa 3. Il s’agit par conséquent d’une nouvelle introduction du virus en Algérie car cette souche n’avait jamais été identifiée auparavant dans le pays (la précédente épizootie de sérotype O en 2014 avait été provoquée par la souche O/Middle East – South Asia). Or, même si, selon le rapport biannuel des autorités algériennes de 2017, presque deux millions de bovins avaient été vaccinés de manière préventive contre les sérotypes A et O de la FA (vaccin bivalent) de juillet à décembre 2017, il n’était pas indiqué si le vaccin utilisé était efficace vis-à-vis de la souche en cause. 
Avec les 29 nouveaux foyers déclarés chez des bovins en Algérie le 6 septembre dernier, on constate donc que la maladie se diffuse progressivement au sein du pays vers le Sud et l’Ouest. A cette date, ce sont 316 cas (animaux) qui ont été découverts atteints de fièvre aphteuse au sein d’élevages de bétail ce qui correspond à un taux de morbidité de 87 % et un taux de mortalité de 1,6 %.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application