La Fecava se préoccupe de la santé mentale des vétérinaires

Bénédicte Iturria | 24.01.2020 à 09:00:00 |
Déprime
© Istock-Wavebreakmedia

Si le 20 janvier dernier nous avions le moral dans les chaussettes, c’est peut-être parce que nous avons subi l’influence du Blue Monday (lundi bleu).

Ce troisième lundi du mois de janvier est en effet reconnu dans l'hémisphère nord comme le jour prétendument le plus déprimant de l'année. De façon générale, la période très intense de Noël et les longs mois d’hiver avec très peu de lumière peuvent être générateurs d’anxiété voire de dépression. Dans sa première Newsletter de 2020, la Fédération européenne des associations de vétérinaires canins (Fecava), qui accorde une grande importance à la santé mentale des vétérinaires, a publié un ensemble de conseils à l’usage de ses membres pour surmonter le mieux possible cette période. Parmi les suggestions : être plus indulgent ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Bénédicte Iturria
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK