La faune sauvage de montagne pose toujours question

Baptiste Moriniaux | 15.07.2019 à 13:09:51 |
loups
© iStock-s-eyerkaufer

La dernière rencontre annuelle du groupe d’étude d’écopathologie de la faune sauvage de montagne a permis de discuter et d’échanger autour des grandes problématiques d’actualités de la faune sauvage de montagne. Avec au cœur des débats, la question de l’interface faune domestique - faune sauvage.

Le temps est bon, le ciel est bleu, le Val d’Aoste (Italie) semble être l’endroit idéal pour passer le week-end. Mais ce paysage de carte postal illustre à merveille un problème récurrent des régions montagnardes : les troupeaux en estive y côtoient constamment la faune sauvage. C’est donc ici que le groupe d’étude d’écopathologie de la faune sauvage de montagne (GEEFSM) a décidé de se retrouver pour la 37ème fois. Une centaine de vétérinaires, écologues, biologistes et étudiants de France, d’Italie, d’Espagne, de Suisse et d’Andorre se sont réunis du 13 au 16 juin dernier pour ces rencontres « européennes, scientifiques et conviviales », ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Baptiste Moriniaux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK