La communication numérique : une liberté d’expression encadrée

Chantal Béraud | 01.06.2017 à 10:20:47 |
Une personne tenant une tablette numérique
© Ipopba – Istock

Un site internet, une page Facebook, un blog ou un autre support de communication numérique, bien que destiné à promouvoir l’interactivité et la liberté d’expression, reste soumis à un ensemble de principes fondamentaux à respecter.

La gestion comme l’animation numérique d’une structure vétérinaire doivent être conformes à un ensemble de règles générales s’appliquant à toute communication écrite. Le respect de plusieurs articles du Code rural et de la pêche maritime (CRPM), du Code de la santé publique réglementant les médicaments vétérinaires et du Code de déontologie propre à la profession sont à observer. Tour d’horizon des principes fondamentaux à connaître. Que peut-on dire ou ne pas dire ? Communication et information sont réglementées par l’article R.242-35 du CRPM. La communication du vétérinaire ne doit pas porter atteinte au respect du public ni à la dignité de la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Chantal Béraud
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK