La Commission européenne renforce la prévention de l’influenza aviaire hautement pathogène

Tanit Halfon | 23.08.2018 à 14:04:24 |
oie
© CR

La nouvelle Décision d’exécution de la Commission européenne du 10 août 2018 actualise les modalités de gestion du risque influenza aviaire hautement pathogène. Elle identifie notamment les élevages détenant des canards et des oies avec d’autres espèces de volaille comme facteurs de risque.

La Commission européenne a récemment mis à jour sa précédente Décision d’exécution du 14 février 2017 concernant les mesures d’atténuation des risques, les mesures de biosécurité renforcée et les systèmes de détection précoce en lien avec le risque de transmission de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) par les oiseaux sauvages. Le nouveau texte, en date du 10 août 2018, définit de manière plus précise les modalités de caractérisation des zones à haut risque pour l’introduction et la propagation de la maladie. Avec pour principale nouveauté : la prise en compte du facteur espèces. Ainsi, les « exploitations qui détiennent des canards et des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK