La CARPV rejette les préconisations du haut-commissariat à la réforme des retraites

Source : CARPV | 09.10.2019 à 17:43:18 |
Vétérinaire
© Istock-jevtic

Le Conseil d’Administration de la Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Vétérinaires (CARPV) a adopté à l’unanimité le 27 septembre une motion rejetant les préconisations du rapport Delevoye sur la mise en place du régime universel.

Le texte de la motion est le suivant : le Conseil d’Administration rejette les préconisations du haut-commissariat à la réforme des retraites (HCRR) telles que présentées dans le rapport Delevoye. Outre le fait qu’elles ne prennent pas en compte les spécificités de l’activité du vétérinaire libéral, et plus généralement celles des professions libérales dans leur ensemble, les élus du conseil d’administration jugent ces préconisations inacceptables et notamment : L’assiette unique fixée à 3 plafonds de la sécurité sociale ; Le taux de cotisation de 28,12%, même s’il comportera des aménagements pour les professions libérales ; Le transfert dans le régime universel, même partiel, des ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Source : CARPV
2 commentaires
avatar
Robert Tellier, Vétérinaire le 09-10-2019 à 19:58:35
Le pire est à craindre et sans doute à venir à moyen terme pour les professions libérales.
En effet cette réforme des retraites est nécessaire notamment parce que les régimes dits "spéciaux" (RATP, SNCF, EDF GDF etc.) coûtent une fortune aux contribuables.Qui peut croire qu'une caisse de retraite peut être en équilibre en versant des retraites à des agents à partir de 52-55 ans? d'autant plus que ces agents en l'absence d'une véritable productivité sont en surnombre pour un travail donné. Un vétérinaire libéral travaille quand il est à temps plein deux fois 35 heures par semaine! Ceci jusqu'à 65 ans. la retraite est possible à partir de 60 ans mais avec une décote de 25 % sur la base des cotisations versées jusqu'à 60 ans. Nous ne sommes plus dans le même monde!
avatar
Rémy Ossart, Vétérinaire le 09-10-2019 à 22:16:44
Que L’État commence par régler ce qu'il doit aux Vétérinaires Sanitaires retraités qui ont exercé jusque 1989 sans être déclarés !
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK