La biosécurité au coeur de la campagne 2018 des visites sanitaires en élevage avicole

Tanit Halfon | 23.01.2018 à 18:04:17 |
poules
© roibu - iStock

Pour l’année 2018, la visite sanitaire en élevage avicole s’enrichit de huit nouvelles questions en rapport avec la biosécurité en élevage, associées à une fiche d’information remise à l’éleveur sur l’outil ITAVI relatif à ce sujet.

Une nouvelle campagne de visites sanitaires en élevage avicole est organisée pour cette année 2018. En effet, le taux de réalisation de la campagne 2016-2017, constaté au 28 décembre 2017, était faible, avec un pourcentage de seulement 54%. Face à ces mauvais résultats, le ministère a décidé de poursuivre la campagne sur l’année 2018. L’objectif étant d’arriver à un taux d’au moins 90% pour les trois années 2016, 2017 et 2018.

Cette nouvelle campagne est particulièrement axée sur la biosécurité en élevage. Ainsi, huit nouvelles questions viennent en remplacement d’anciennes qui étaient dédiées à la gestion sanitaire en élevage.

Elles se basent sur certaines des « obligations et points de vigilance prioritaires de la grille utilisée par les inspections officielles » menées par les agents des directions départementales de la protection des populations. Dans le cas où la visite aurait lieu après un contrôle officiel, elle permettra de vérifier la bonne application des mesures correctrices qui auraient été préconisées.

Les nouveaux points relatifs à la biosécurité à contrôler sont les suivants :

- existence d’un plan de circulation ;            

- absence de véhicules non indispensables au fonctionnement de l’exploitation en zone professionnelle et/ou absence de véhicules entrant en zone d’élevage ;

- absence de mélange palmipèdes et autres volailles et/ou absence de contact entre oiseaux commerciaux et oiseaux non commerciaux ;

- sas : conception et équipement ;

- sas : utilisation et procédure ;

- protection des bâtiments ;

- efficacité des mesures de protection des dispositifs d’abreuvement et d’alimentation ;

- évaluation des pratiques de nettoyage et désinfection.

De plus, le vétérinaire sanitaire doit remettre à l’éleveur une fiche lui signalant l’existence de l’outil « biosécurité » développé par ITAVI, et qui est accessible en ligne.

Pour rappel, tous les élevages de plus de 250 volailles sont concernés par les visites sanitaires.

Le lancement de la campagne 2018 est prévu pour le 1er février, et elle se poursuivra jusqu’au 31 décembre. L’enregistrement des visites sur le site de la téléprocédure est possible jusqu’au 31 décembre 2019.

Pour plus d’informations, cliquez sur ce lien.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK