La 87ème session de l’OIE est ouverte

Source : OIE | 28.05.2019 à 16:55:02 |
Session OIE
© webphotographeer

Chaque année, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) réunit les Délégués nationaux de ses 182 Pays membres, ainsi que les représentants de son réseau mondial d’experts et de partenaires pour aborder les défis liés à l’amélioration de la résilience des systèmes de santé animale.

La 87e Session générale de l’Assemblée mondiale des délégués nationaux des 182 pays membres de l’OIE, se réunit à Paris du 26 au 31 mai 2019. Six jours d’échanges et de discussions visant à adopter de nouvelles normes et lignes directrices internationales en matière de santé et de bien-être animal.

Qui sont les participants de cette Session ?

Outre les personnalités mentionnées ci-dessus, près de 700 participants, dont des Délégués nationaux des 182 Pays membres de l’OIE et leurs Délégations, de nombreux représentants d’organisations partenaires internationales et régionales de l’OIE et des experts scientifiques, ont assisté à la Cérémonie d’ouverture.

Quel est l’objectif de la Session générale de l’OIE ?

Les travaux de la Session générale s’étendront sur les cinq prochains jours, pour se terminer le vendredi 31 mai. Les résolutions discutées seront adoptées officiellement lors de séances plénières par l’Assemblée mondiale des Délégués des Pays membres de l’OIE.

Afin d’aborder les questions mondiales urgentes relatives à la santé et au bien-être animal, de nouvelles normes intergouvernementales seront présentées aux Délégués nationaux de l’OIE pour adoption. Les discussions porteront sur l’analyse du paysage mondial actuel des maladies animales, y compris des zoonoses.

La première séance de travail commencera demain matin avec la présentation du rapport annuel 2018 de l’OIE par la Dre Monique Eloit, Directrice générale de l’OIE. Celle-ci aura à cœur de souligner les étapes importantes franchies à mi-parcours de la mise en œuvre du 6e Plan stratégique de l’OIE.

Vendredi 31 mai, le jour de la clôture, des élections auront lieu afin de pourvoir les postes vacants au sein du Conseil et des Bureaux des Commissions régionales pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie, ainsi que pour l’Europe et pour le Moyen-Orient.

Quels sujets spécifiques seront abordés lors des cinq jours à venir ?

Cette réunion annuelle sera axée sur les sujets suivants (traités par les deux thèmes techniques) :

  • Les effets sur les Services vétérinaires des facteurs externes tels que le changement climatique, les conflits, les facteurs socio-économiques, et les échanges commerciaux, et les adaptations qu’ils requièrent ;
  • La situation mondiale relative à la peste porcine africaine.

D’autres sujets seront également traités :

  • Le travail effectué pour garantir la transparence et la surveillance des maladies;
  • La lutte contre la résistance aux antimicrobiens et la collaboration entre le Groupe de coordination ad-hoc inter-institutions des Nations Unies sur la résistance aux antimicrobiens (GCIA) et l’OIE, pour la publication du rapport contenant des recommandations à ce sujet ;
  • L’adoption d’un programme de contrôle de la rage et les conditions de reconnaissance officielle d’un programme de contrôle appliquée à un pays ;
  • L’importance de la biosécurité pour les systèmes de santé des animaux aquatiques dans le cadre d’une aquaculture durable.

 

Source : OIE

Source : OIE
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK