L’OMS appelle à accentuer le développement de nouveaux antibiotiques

Tanit Halfon | 23.01.2020 à 11:42:36 |
antibiotiques
© iStock-Savushkin

Dans un récent communiqué, l’Organisation mondiale de la santé alerte sur le manque d’investissements privés pour la recherche et développement de nouveaux antibiotiques.

Dans un contexte mondial d’antibiorésistance, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’inquiète du manque de développement de nouveaux antibiotiques. L’OMS indique que sur les 50 antibiotiques qui sont en cours de développement, peu s’avèrent avantageux par rapport aux médicaments déjà existants. Parmi eux, seulement trois antibiotiques visent à lutter contre les bactéries qui synthétisent l’enzyme NDM-1* (New Delhi métallo-bêta-lactamase-1), conférant aux pathogènes une résistance à de nombreux antibiotiques, dont ceux de la famille des carbapénèmes. Par ailleurs, l’Organisation signale que ce sont surtout les petites et moyennes entreprises qui travaillent sur le développement de nouveaux antibiotiques, « les grandes entreprises pharmaceutiques continuent à ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon
2 commentaires
avatar
Anne Decuyper, Vétérinaire le 27-01-2020 à 08:51:11
pas étonnant puisque depuis des années les autorités favorisent les "copieurs" plutôt que les "innovateurs" ... avec les obligations faites aux médecins et aux pharmaciens de donner les génériques ... pourquoi un laboratoire investirait des milliards dans la recherche d'un éventuel nouvel antibio ? pour se voir perdre presque toutes les ventes futures avant une rentabilité réelle ??? la recherche coute la peau des fesses ... promouvoir les génériques soit disant pour faire des économies, c'est couper toutes les branches montantes d'un arbre pour l'étoffer puis s'étonner qu'il ne prenne plus de hauteur !!
avatar
Anne Decuyper, Vétérinaire le 27-01-2020 à 08:51:11
pas étonnant puisque depuis des années les autorités favorisent les "copieurs" plutôt que les "innovateurs" ... avec les obligations faites aux médecins et aux pharmaciens de donner les génériques ... pourquoi un laboratoire investirait des milliards dans la recherche d'un éventuel nouvel antibio ? pour se voir perdre presque toutes les ventes futures avant une rentabilité réelle ??? la recherche coute la peau des fesses ... promouvoir les génériques soit disant pour faire des économies, c'est couper toutes les branches montantes d'un arbre pour l'étoffer puis s'étonner qu'il ne prenne plus de hauteur !!
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK