L’OIE fournit des outils pour améliorer les compétences des services vétérinaires nationaux

Clothilde Barde | 31.08.2020 à 10:09:55 |
inspection
© Smederevac

Face aux divers défis que doivent relever les services vétérinaires des pays membres de l’OIE pour le commerce international, l’organisation mondiale pour la santé animale (OIE) donne ses recommandations.

La plateforme pour la formation des Services vétérinaires, le processus PVS et l’observatoire de l’OIE sont les trois grands outils mis à disposition des Services vétérinaires de tous les pays membres de l’organisation mondiale de la santé animale (OIE) pour renforcer leurs capacités. Les garants d’un commerce mondial sûr En effet, les services vétérinaires nationaux jouent un rôle déterminant pour faciliter les échanges internationaux d’animaux et de produits d’origine animale, ceci en prévenant la propagation des maladies animales et en assurant un respect du bien-être animal. Ils permettent de garantir la sécurité et l’équité des échanges entre les services vétérinaires et les ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK