L’impact de la paratuberculose en santé publique suscite toujours des interrogations

16.06.2010 à 06:00:00 |
©

Un colloque consacré à la paratuberculose était organisé le 10 juin 2010 à l’école d’Alfort, à l’initiative de Jeanne Brugère-Picoux et de la chaire de pathologie du bétail et des animaux de basse-cour.

L’évolution lente de cette affection rend son contrôle toujours aussi difficile dans les élevages. Une étude, qui a porté sur 60 élevages laitiers en Ille-et-Vilaine, a établi une prévalence intracheptel de plus de 11%.Notre confrère Michael Collins (voir photo), microbiologiste à l’université du Wisconsin, a fait état de plus de cent millions de dollars investis au cours de la dernière décennie pour le contrôle de la paratuberculose aux Etats-Unis. Elle continue cependant de se diffuser, sans doute parce que « le coût du contrôle continue de dépasser les pertes liées à la maladie », d’où l’intérêt d’insister sur l’impact éventuel de Mycobacterium ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application