L'identification des animaux en hausse - Le Point Vétérinaire.fr

L'identification des animaux en hausse

Valentine Chamard | 12.05.2021 à 11:11:00 |
© LuckyBusiness-iStockphoto

Le constat concerne surtout les chats, avec une croissance de l'identification de plus de 63% en 5 ans.

Comme chaque année, I-CAD publie ses données relatives à l’identification des carnivores domestiques. En 2020, 1 816 700 d’animaux ont été enregistrés dans le fichier national I-CAD, soit une augmentation de plus de 17 % par rapport à 2019. Cela porte à 16 216 515 chats, chiens et furets identifiés et non déclarés décédés en France, dont 41,9 % de chats. « Cette croissance est largement portée par celle des identifications de chats puisque celles-ci ont crû de plus de 29,6 % en un an et de 63,19 % en 5 ans », analyse la société. L’identification des chiens croît cependant aussi, de plus de 9,73 % en 5 ans. « Ces chiffres illustrent la prise de conscience des Français de l’importance de l’identification, au-delà même de son obligation. » Les chiens d’apparence raciale « border collie » et les chats de type « européen » ont été les plus identifiés en 2020. Concernant les animaux de race (6% des chats identifiés sont inscrits au LOOF et 30% des chiens au LOF), ce sont les bergers australiens et les maine coons qui ont été les plus identifiés. Les chiens le sont plus jeunes que les chats (6,3 mois versus 15,5 mois).

+22,8% d’importation en 5 ans, malgré une légère baisse en 2020

I-Cad détient également des données sur l’importation des animaux. En 2020, une légère baisse globale est notée (40 906 animaux importés, soit -1,9% par rapport à 2019). Les importations, qui proviennent pour 83,9% d’entre elles d’Europe, ont toutefois augmenté de 22,8% en 5 ans...et celle des chats a crû de 31,1% en 1 an seulement. La société I-CAD note par ailleurs que la part des importations à la demande des professionnels est stable (les éleveurs et les animaleries sont respectivement à l’initiative de 12,8 % et 9,2 % d’entre elles). Les chats de types « européen » et les chiens de type « spitz » sont les plus prisés.

Valentine Chamard
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application