L’évaluation comportementale des chiens dangereux et mordeurs est décortiquée - Le Point Vétérinaire.fr

L’évaluation comportementale des chiens dangereux et mordeurs est décortiquée

20.05.2010 à 16:00:00 |
©

Le vétérinaire évaluateur ne doit affirmer que des faits dont il a, par lui-même, vérifié la véracité.

Evaluations comportementales, diagnoses, responsabilités du vétérinaire, notion de risque, etc., sont autant de notions souvent délicates à manier. Une complexité renforcée par les multiples incohérences des textes législatifs qui ont été bâtis en capilotade depuis plus de dix ans sur les chiens dits “dangereux”. « Dans tous les cas, le dernier mot revient au juge », a prévenu Christian Diaz, le 17 mai dernier, lors d’un enseignement postuniversitaire sur l’évaluation comportementale organisé à l’école d’Alfort. Notre confrère, président de l’Association francophone des vétérinaires praticiens de l’expertise (AFVE), et Christine Debove, du conseil régional de l’Ordre d’Ile-de-France, ont effectué un tour ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application