L’Europe approuve la liste d’antibiotiques réservés aux humains - Le Point Vétérinaire.fr

L’Europe approuve la liste d’antibiotiques réservés aux humains

Michaella Igoho-Moradel

| 05.07.2022 à 16:29:00 |
© MJ_Prototype

Après des semaines de débats et rebondissements, les Etats membres ont validé la liste des antimicrobiens réservés aux humains. Son application débute 6 mois après sa publication qui devrait avoir lieu au cours de l'été.

Ce lundi 4 juillet 2022, les Etats membres ont approuvé la liste désignant les antimicrobiens réservés aux humains. « Cela signifie que ces antimicrobiens ne peuvent en aucun cas être utilisés chez les animaux. La vente de médicaments vétérinaires contenant ces antimicrobiens sera interdite » explique la Commission européenne.

Ce dossier n’a pas été sans rebondissement pour la profession. Des eurodéputés ont à plusieurs reprises tentés de supprimer de cette liste des antibiotiques d’importance majeure en médecine vétérinaire. Pourtant, celle-ci a été élaborée sur la base d’avis scientifiques fournies par l'Agence européenne des médicaments (EMA), en collaboration avec des experts des États membres de l'UE, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). « Plus de 30 scientifiques, dont des microbiologistes, des vétérinaires et des médecins spécialisés dans les maladies infectieuses, ont contribué à cette évaluation scientifique » précise la Commission européenne qui doit encore adopter officiellement cet acte juridique. L’application de cette liste débute 6 mois après sa publication qui devrait avoir lieu au cours de l'été.

« La lutte contre la résistance aux antimicrobiens (RAM) est une pandémie silencieuse et y faire face est une priorité depuis le début de mon mandat. La liste votée aujourd'hui, la première du genre dans l'Union européenne (UE) et une référence dans le monde entier, est une avancée majeure dans notre approche politique "Une seule santé" pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens. C'est un excellent exemple de la façon dont nous abordons ensemble la santé humaine, animale et végétale tout en tenant compte de l'importance de l'environnement. Le soutien reçu aujourd'hui des États membres montre que l'UE est à l'avant-garde de la lutte contre la résistance aux antimicrobiens et qu'elle est déterminée à prendre des mesures pionnières à cet égard » a déclaré Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire.

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application