« L’éthologie d’obédience européenne propose une ouverture nécessaire »

27.06.2011 à 06:00:00 |
©

Isabelle Vieira, vétérinaire comportementaliste diplômée des écoles
nationales vétérinaires françaises, chargée d’enseignement en éthologie clinique à l’ENVA et VetAgro Sup et présidente de la Seevad, a répondu aux questions de La Semaine Vétérinaire.

La Semaine Vétérinaire : Les notions de dominance et de hiérarchie chez le chien tendent à évoluer, faut-il y voir une nouvelle approche du comportement canin ?Isabelle Vieira : Le chien est la première espèce domestiquée. Cela lui confère indéniablement des particularités comportementales que l’homme a sélectionnées à des fins de coopération. Pour les scientifiques, cette relation interspécifique constitue un cas unique dans le règne animal par sa formidable modularité et son extraordinaire flexibilité. Elle ne peut se réduire à une relation de dominance-subordination, contraire à l’évolution selon Charles Darwin, et contreproductive pour la qualité de ce rapport.Ce concept de hiérarchie ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK