L’EFSA veut réduire la propagation de la résistance aux antimicrobiens pendant le transport des animaux  - Le Point Vétérinaire.fr

L’EFSA veut réduire la propagation de la résistance aux antimicrobiens pendant le transport des animaux 

Michaella Igoho-Moradel

| 26.10.2022 à 19:29:00 |
© Istock - :Miguel Perfectti

L'Autorité européenne de sécurité des aliments a publié un avis scientifique sur le risque de propagation de la résistance aux antimicrobiens (RAM) chez les volailles, les porcs et les bovins lors du transport entre exploitations ou vers les abattoirs.

« La réduction de la durée du transport et le nettoyage complet des véhicules, des équipements et des espaces où les animaux sont chargés et déchargés figurent parmi les mesures considérées comme efficaces pour réduire la transmission de bactéries résistantes pendant le transport des animaux » détaille l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans un communiqué publié le 25 octobre 2022.

Pour l’autorité européenne, la présence de bactéries résistantes chez les animaux avant le transport constitue l'un des principaux facteurs de risque favorisant la transmission de la résistance aux antimicrobiens. « Parmi les autres facteurs de risque contribuant très probablement à la transmission figurent la libération accrue de bactéries résistantes par les matières fécales, l'exposition à d'autres animaux porteurs de bactéries résistantes plus nombreuses ou de types différents, une hygiène insuffisante des véhicules et de l'équipement et, enfin, la durée du transport. » L’EFSA ajoute que des centres de rassemblement ou des postes de contrôle sont en effet associés à des risques plus élevés, en raison de facteurs spécifiques tels que les contacts étroits entre animaux issus de différentes exploitations, la contamination environnementale et le stress.

L'avis souligne également qu'une organisation appropriée des transports est essentielle. Par ailleurs, il est très probable que les mesures améliorant la santé, le bien-être et la biosécurité des animaux immédiatement avant et pendant le transport permettent également de réduire le risque de transmission de la RAM. Les conclusions de cet avis viennent compléter l'avis scientifique récemment publié par l'EFSA concernant les recommandations pour améliorer le bien-être des animaux pendant le transport.

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application