L’Efsa s’attaque à la peste porcine africaine

Tanit Halfon | 18.07.2018 à 14:15:36 |
sanglier
© Jevtic – iStock

Dans un récent rapport, l’Autorité européenne de sécurité des aliments a identifié des moyens pour lutter contre la peste porcine africaine. Harmoniser la collecte d’informations entre les Etats-membres concernant les populations de sangliers apparaît comme un préalable nécessaire pour mieux contrôler l’extension de la maladie.

Sur demande de la Commission européenne, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a publié un rapport sur la gestion de la peste porcine africaine. Ses objectifs étaient les suivants : donner une estimation de la densité de sangliers présents en Europe à des fins de comparaison et d’évaluation de la fiabilité des données, et proposer une méthodologie pour atteindre la meilleure estimation; identifier un seuil en-dessous duquel la maladie ne se maintient pas ; caractériser les méthodes pour réduire la population de sangliers (définitions, efficacité, praticité, coût); lister les méthodes de lutte employant les clôtures ou tout autre méthode de séparation; évaluer une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK