L’Efsa indique que « tous les élevages de visons devraient être considérés comme à risque vis-à-vis du Sars-CoV2 »

Tanit Halfon | 25.02.2021 à 14:50:41 |
© © D. R.

Face à ce risque, l’Autorité européenne de sécurité des aliments recommande de mettre en oeuvre des mesures de surveillance passive et active de ces animaux et des travailleurs.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), en association avec le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), a rendu publique un rapport sur le risque d’infection à Sars-CoV2 dans les élevages de visons. La conclusion est que « tous les élevages de visons devraient être considérés comme à risque vis-à-vis du Sars-CoV2 et que la surveillance devrait inclure des mesures actives telles que des tests sur les animaux et le personnel, en plus de la surveillance passive exercée par les éleveurs et les vétérinaires ». Comme le souligne le rapport, une fois introduit dans un élevage, le coronavirus « se ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application