L’arnaque au numéro surtaxé

Didier Fabre | 02.08.2018 à 07:30:00 |
Vétérinaire au téléphone
© SbytovaMN – iStock

Il y a arnaque quand le consommateur est incité à composer le numéro pour un motif fallacieux.

Mettre en place un numéro surtaxé n’a en soi rien d’illégal à partir du moment où celui-ci correspond à un service réel. En revanche, il y a arnaque quand on incite le consommateur à composer le numéro pour un motif fallacieux, dans le seul but d’en tirer profit.

Cette arnaque ne fait pas de bruit, mais est particulièrement efficace. L’opération se déroule de la façon suivante :
• vous recevez un appel, un SMS ou un courriel vous invitant à rappeler un numéro de téléphone pour recevoir un cadeau, bénéficier d’une promotion, savoir où en est votre commande, etc. ;
• vous rappelez le numéro. Un opérateur vous répond. A partir de cet instant, votre compte commence à être débité. Votre interlocuteur va faire durer l’appel le plus longtemps possible, voire vous demander de renouveler votre appel. Le montant de l’appel surtaxé est prélevé directement sur votre facture téléphonique.

L’administration a entrepris depuis longtemps la lutte contre ces pratiques frauduleuses. Cependant, la tâche s’avère particulièrement ardue. En effet, les sociétés sont la plupart du temps installées hors de France (notamment en Afrique).

Reconnaître les numéros surtaxés 
Alors, pour éviter de vous faire « arnaquer », le mieux est d’apprendre à reconnaître les numéros surtaxés :
• numéros à quatre chiffres commençant par 1 ou 3 ;
• numéros à six chiffres commençant par 118 ;
• numéros à dix chiffres commençant par 081, 082 ou 089.
L’appel vers un numéro surtaxé doit toujours débuter par un message d’information tarifaire. Si ce n’est pas le cas, déposez une réclamation sur le site infosva. www.infosva.org Si vous avez été arnaqué, signalez le numéro concerné au 33700. Pour éviter toute mauvaise surprise, vous pouvez activer l’option de blocage des appels vers les numéros surtaxés. 
Il convient toutefois de rappeler que tous les numéros surtaxés ne sont pas frauduleux. En effet, certains permettent d’accéder à des services (météo, etc.), de participer à des jeux télévisés…

Didier Fabre
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK