L’Anses et l’OFB signent un partenariat au service de la santé du vivant et des milieux - Le Point Vétérinaire.fr

L’Anses et l’OFB signent un partenariat au service de la santé du vivant et des milieux

Source : Anses

| 21.06.2024 à 15:54:00 |
© GettyTim82/iStockphoto

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et l’Office français de la biodiversité (OFB) engagent un partenariat pour renforcer leurs collaborations et partager leurs compétences respectives sur les santés humaine, animale et des écosystèmes, dans une approche « One Health - une seule santé » et dans le contexte du changement climatique.

Benoit Vallet, directeur général de l’Anses et Olivier Thibault, directeur général de l’OFB, ont signé lundi 17 juin 2024 une convention qui pose les bases d’un partenariat de collaboration. Parmi les thèmes de travail couverts par cette convention-cadre, la santé animale, avec le suivi et l’étude de maladies pouvant être transmises entre la faune sauvage, les animaux d’élevage et/ou l’être humain., ou la qualité sanitaire et environnementale de l’eau. Enfin, les deux organismes mettront leurs ressources en commun pour évaluer l’effet des substances chimiques sur la flore, la faune et la qualité des sols.

Le partenariat est prévu pour une durée de cinq ans. Cette signature vient ainsi accroitre la coopération entre l’Anses et l’OFB, qui participent déjà ensemble à plusieurs initiatives telles que la plateforme nationale d’Épidémiosurveillance en santé animale (ESA) ou le Partenariat européen pour l'évaluation des risques liés aux substances chimiques (PARC). Les deux organisations assurent aussi le co-pilotage du conseil scientifique et technique du plan Ecophyto.   

Le nouveau partenariat favorisera également les collaborations sur des thématiques d’intérêt commun sur lesquelles les deux institutions ne travaillent pas encore ensemble, comme l’analyse croisée des données santé et environnement, ou l’implication des sciences humaines et sociales, toujours dans la perspective de prendre mieux en considération la santé des êtres vivants et des écosystèmes dans leur globalité.

Source : Anses

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application