L’Anses et GDS France renouvellent leur collaboration pour trois ans

Clothilde Barde | 06.03.2018 à 13:10:06 |
labo
© gevende - iStock

L’ Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses) et la Fédération Nationale des Groupements de Défense Sanitaire (GDS France) ont annoncé le renouvellement de leur collaboration pour trois ans afin de renforcer le dispositif de référencement national des méthodes d'analyses officielles vis-à-vis des dangers de catégories 2 et 3 en santé animale.

Roger Genet, Directeur général de l’Anses, et Michel Combes, Président de GDS France, ont annoncé le 1er mars dernier qu’ils renouvelaient leur convention de partenariat pour une nouvelle période de trois ans. Cette collaboration a pour objectif de consolider le dispositif de référencement national des méthodes d'analyses officielles vis-à-vis des dangers de catégories 2 et 3 en santé animale déjà établi, tout en veillant à l’adapter aux besoins de nouveaux enjeux sanitaires.
La première convention entre GDS France et l’Anses, signée le 27 novembre 2013 pour une durée de trois ans, portait plus spécifiquement sur la maladie des muqueuses/diarrhée virale bovine (BVD), la rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) et la paratuberculose. En effet, un certain nombre de dangers sanitaires de catégories 2 et 3, dont certains sont réglementés, présentent de forts enjeux économiques pour l’élevage français et font l’objet de prophylaxies collectives volontaires ou obligatoires ou de certifications de troupeaux gérées par les professionnels. Ils nécessitent donc de disposer d’une référence nationale pour les méthodes d’analyses qui déterminent ensuite les mesures officielles prises par les gestionnaires.
Par ailleurs, ce type de partenariat avec GDS-France représente un atout majeur pour l’Anses dans le cadre de sa mission en épidémiosurveillance en santé animale, cette dernière reposant sur un partenariat étroit avec les acteurs du terrain tels que les GDS notamment via la Plateforme nationale d’épidémiosurveillance en santé animale (Plateforme ESA). Par cette convention, les deux organismes seront enfin également amenés à unir leurs efforts afin de candidater à des appels à projets régionaux, nationaux ou internationaux portant sur l’amélioration des outils de diagnostic et de leur utilisation dans le cadre de programmes de lutte et/ou de certification.
Le renouvellement de cette convention avec GDS-France et la forte implication de la Région Nouvelle-Aquitaine renforcent enfin le positionnement du Laboratoire de Niort de l’Anses en tant que pôle d’innovations en santé animale.
 

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK