L’alimentation animale, une source mineure de contamination pour Salmonella spp.

Tanit Halfon | 31.07.2018 à 08:00:00 |
Volailles
© monticelllo – iStock

Un récent rapport de l’Anses a montré que l’alimentation animale est une source possible, mais pas majeure, d’introduction des salmonelles dans les élevages avicoles, porcins et ruminants. Afin de mieux caractériser le rôle de l’alimentation animale dans la contamination de la chaîne alimentaire, la mise en œuvre d’analyses génomiques s’impose.

Sur demande de la Direction générale de l’alimentation (DGAL) et de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a procédé à une évaluation du risque d’introduction de Salmonella spp. dans la chaîne alimentaire via l’alimentation animale, pour les filières avicoles, porcines et ruminants, et les conséquences pour la santé humaine. Il était également demandé à l’agence d’évaluer l’efficacité des procédés de décontamination des aliments (traitement thermique et granulation), ainsi que les critères réglementaires relatifs à la maîtrise microbiologique des aliments composés destinés aux reproducteurs de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK